Comment soulager les coliques d’un bébé allaité ?

La colique est une maladie courante chez les nourrissons. C’est un mal qui inquiète bien de parents quand il se déclenche. Entre les pleurs et les gestes de souffrance des bébés, ces derniers ne savent plus où donner la tête, ni comment faire pour soulager leurs enfants. Généralement, ces douleurs surviennent quelques jours après la naissance de l’enfant. Elles peuvent avoir lieu deux à 3 fois chaque semaine  pendant 3 heures au moins et surtout quand l’enfant a fini de téter. Plusieurs éléments peuvent être à la base de ces crises de maux de ventre de votre enfant. Découvrez dans cet article les causes,  les symptômes et le traitement de la colique d’un bébé allaité.

Colique du bébé allaité : les causes

La colique d’un bébé allaité peut s’expliquer par la faible structure gastrique et intestinale du nourrisson. Ayant un système digestif et nerveux pas très solide, les nutriments et le gras du lait maternel d’une forte teneur en lactose déversé dans son organisme est mal assimilé. Il va alors se fermenter dans le tube de son côlon. Ceci agit négativement sur les bactéries présentent dans l’intestin occasionnant ainsi des contractions dans l’abdomen du bébé. Ce n’est qu’avec le temps que son organisme s’habituera à la composition du lait.

La colique d’un bébé allaité peut également provenir d’une allergie à certains aliments que consomment la maman puisque l’enfant reçoit tout par le sein. L’une des raisons pour laquelle, il est recommandé aux nourrices de contrôler leurs alimentations. Elles doivent éviter de manger trop gras,  trop sucré ou trop salé. Les légumes, les fruits sont à privilégier car ils sont faciles à digérer.

Colique d’un bébé allaité : les symptômes

La colique se manifeste de façon générale chez le bébé par des pleurs intenses pendant plusieurs heures accompagnés de certains signes notamment la raideur des muscles au niveau du ventre et de ses jambes, le durcissement de son ventre, ou des émissions régulières de pets.

Dans le cas où les origines de la colique du bébé allaité proviendraient d’une allergie alimentaire,  les pleurs ou les autres signes peuvent s’accompagner de diarrhée, de vomissement, ou des selles de couleurs vertes. Toutefois, il faut noté que la colique ne s’accompagne pas de fièvre, ni de manque d’appétit, ni d’amaigrissement.

Les méthodes pour soulager les coliques du bébé allaité

Lorsque votre bébé est atteint d’une colique, ne vous affolez surtout pas. Gardez  votre calme afin d’éviter tout stress. Essayez de le calmer en le berçant et en lui donnant des caresses. Vous devez le faire dans un endroit calme et pas intensément éclairé afin de soulager les coliques du bébé allaité.

Faites lui ensuite un massage du ventre à l’aide de votre main ou avec une serviette tiède tout doucement en procédant dans le sens de rotation d’une montre.  Cela contribuera à détendre les nerfs du ventre. Évitez surtout de secouer intensément votre enfant pour qu’il se calme aux risques de lui causer une hémorragie interne ou une fracture.

Il est aussi possible de mettre à nouveau le sein dans sa bouche pour soulager les coliques du bébé allaité. Mais assurez vous de lui offrir le même sein pendant 2 tétées consécutives. Ceci parce que plus le sein est tété, il produit un lait gras qui est très efficace contre la colique. Aussi, vous pouvez lui donner à boire une tisane préparée à base de verveine, de clou de girofle, ou de fenouil. Cela l’aiderait à digérer facilement.

Si au bout de quelques heures ses pleurs ne cessent pas, vous pouvez consulter un médecin pédiatre ou un pharmacien pour qu’il vous prescrive des soins afin de le soulager. Ne faites surtout pas recours à une auto médication car cela pourrait avoir de graves conséquences sur la santé de votre bébé.

Quelques précautions à prendre pour éviter les coliques d’un bébé allaité

Une maman qui allaite encore son enfant doit s’accorder beaucoup d’hygiène surtout en ce qui concerne ses seins. Aussi, il est indispensable de proscrire de votre alimentation du moins pendant les 6 premiers mois de bébé,  les aliments difficiles à digérer comme les haricots, les œufs, la viande…, les aliments remplis de sucre ou de sel. Assurez vous d’avoir toujours une alimentation équilibrée.

De plus lorsque l’enfant tète, surveiller le afin de voir s’il ne tire pas trop de lait à la fois. Vous devez veiller à ce qu’il mange posément et le moins rapidement possible afin d’éviter les coliques du bébé allaité. Vous pouvez enlever de temps en temps le sein de sa bouche afin de permettre à son ventre de souffler un peu. Évitez la suralimentation de votre bébé.  Ne lui donnez que la quantité de lait dont il a besoin à chaque séance d’allaitement. Vous devez également éviter à l’enfant d’ingérer de l’air pendant la tétée.

En outre, puisque le processus de la digestion n’est pas optimal en position couchée, à chaque fois que bébé fini de manger, ne le coucher pas immédiatement et ce même s’il s’endort lors de la tétée. Vous devez le poser sur votre épaule pendant 10 à  15 minutes le temps qu’il rote avant de le coucher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page